Von : Une analyse de Gareth Porter*